Mots-nambules


La Mallette
La Mallette
suivi de «Quand on a des blessures, les pas sont plus lents» et de «Choses qui»

Date de parution : Septembre 2014
ISBN : 9782916329604
12 x 20 cm
broché
128 pages
10 €


« Un jour, tout le monde s’en va avec ses souvenirs, il n’est pas si lourd à porter le baluchon. On hésite sur les choses à prendre pour le remplir longtemps, bientôt il ne sera plus temps, il se sera bien fait tout seul, on se débrouillera avec les restes. On garde quand même toujours l’espoir d’un double fond, comme une porte dérobée pour s’échapper du cachot d’une prison. Mais la plupart du temps, cet espoir a la consistance des pas perdus sur un trottoir de la Chaussée d’Antin, une heure passée à pas grand-chose dans les boutiques vieillottes du passage du Havre, je veux dire le passage du Havre de bien avant sa rénovation. La première fois, je me souviens bien, c’est là que je l’ai retrouvé du côté de la gare Saint-Lazare. Je n’avais pas réalisé qu’il était parti pour de bon avant ce jour-là. »
Extrait de La Mallette.

Dominique Fabre nous donne avec La Mallette un récit émouvant, pudique et discret marqué par le souvenir et la recherche du père.
Les textes de « Quand on a des blessures, les pas sont plus lents » et de « Choses qui » sont issus des ateliers que l'auteur a animés dans le cadre du LEC, à Angers, auprès de personnes éloignées du livre et de la lecture.

Dominique Fabre, né en 1960, à Paris, a publié son premier livre, Moi aussi un jour, j'irai loin, chez Maurice Nadeau, en 1995. Depuis, une quinzaine de livres ont vu le jour. Les deux derniers, Photos volées et Je t'emmenerai danser chez Lavorel (poésie), paraissent en septembre 2014, respectivement aux Éditions de l'Olivier et chez Fayard.


• Lire un extrait