Histoire et documents


Résistances
Sous la direction de Éliane Elmaleh
et de Jean-Philippe Melchior
Résistances
Voix citoyennes en marge des institutions politiques

Date de parution : Octobre 2014
ISBN : 9782916329666
12 x 21 cm
Broché
200 pages
15 €


Au cours des dernières années, ce qu’il est convenu d’appeler la « société civile » est venu occuper le devant de la scène dans plusieurs pays. Qu’il s’agisse des gigantesques manifestations dans les pays arabes, des multiples journées de grève générale en Grèce, du mouvement des Indignés en Espagne ou en Israël, du mouvement Occupy Wall Street aux États-Unis, de la mobilisation des étudiants au Québec, ou encore de protestations démagogiques et réactionnaires comme celles du Tea Party aux États-Unis ou de certains groupes d’intérêt au Canada, l’intervention directe de pans entiers de la société dans le domaine du politique, contre les institutions et souvent à l’écart des structures partisanes, constitue une donnée majeure de la période récente.
Issu d’une réflexion collective qui concerne sept pays différents (Canada, Cuba, Espagne, États-Unis, Grèce, France, Tunisie), ce livre s’est fixé trois objectifs : sortir des cloisonnements nationaux, mettre à l’épreuve le concept de structure des opportunités politiques, analyser les cadres d’interprétation prévalant dans ces mouvements.
Dans cet espace, chaque contribution propose plusieurs pistes permettant de mieux comprendre les spécificités de la période ouverte par la crise dite des subprimes.

Textes de Jean-Rémi Carbonneau (doctorant en science politique à l’université du Québec à Montréal), Mélissa Desrochers (doctorante en science politique à l’université du Québec à Montréal), Taoufik Djebali (maître de conférences à l’université de Caen), Éliane Elmaleh (professeur des universités à l’université du Maine), Anne Gimbert (maître de conférences à l’université du Maine), Pierre Guerlain (professeur de civilisation américaine à l’université Paris-Ouest Nanterre), Delphine Letort (maître de conférences à l’université du Maine), Jean-Philippe Melchior (maître de conférences en sociologie à l’université du Maine), Salah Oueslati (maître de conférences en civilisation américaine à l’université de Poitiers) Grigoriou Panagiotis (anthropologue et historien), Ricardo Tejada (maître de conférences en études hispaniques à l’université du Maine).


• Lire un extrait